Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 00:22

par Franck Confino


Mise en ligne en mars 2001 dans sa version française avec l’ambition de refléter de manière quasi exhaustive l'ensemble du savoir, l’encyclopédie "libre au contenu ouvert", aujourd’hui forte de 263.000 articles, 3.400 contributeurs et 4.355.000 visiteurs uniques mensuels, a réussi son incroyable pari éditorial… ce qui était loin d’être gagné d’avance ! 

 

Comptabilisant plus de 260.000 articles (contre 30.000 pour Universalis et 36.000 pour Encarta), Wikipédia a réussi à s’imposer en seulement cinq ans comme "la" nouvelle référence du savoir. Et pourtant, voilà bien un projet qui n’a cessé d’être controversé, attaqué de toutes parts, y compris dans ses rangs, et même par certains de ses fondateurs… Rançon du succès ?

 

Wikipédia, un projet anarchiste ?Pas seulement, car avant même de devenir leader, l’encyclopédie libre, dont les principes du wiki reposent sur l’autorégulation d’une communauté et non sur l'autorité de quelques-uns, a d’abord été perçue comme un projet "anarchiste". Pourtant, non seulement Wikipédia s’en défend formellement, mais son principe de publication repose au contraire sur des règles précises, avec une vraie hiérarchisation des pouvoirs techniques. Et surtout : Wikipédia n’est pas Arnachopédia. L’argument étant maintenant rangé au placard, ses actuels détracteurs préfèrent parler  d’encyclopédie "gauchiste" ou "ultra-libérale"… selon le bord où ils se placent ! Ou, plus politiquement correct : de "projet voué à l’échec".


Logo multilingue de Wikipédia


Signe d'une transparence exemplaire, les autres critiques à l’égard de Wikipédia sont recensées dans une section du wiki leur étant entièrement consacrée. Parmi les principaux reproches : danger d'une dictature de la majorité, anonymat des contributeurs, absence de médiateur et de filtrage en fonction des compétences de chacun, vandalisme par des trolls, risque de propagation d’informations (volontairement ou non) erronées, ainsi que les risques de manipulation, de propagande ou de prise de pouvoir par des minorités, des partis politiques ou des sectes....

 

Daniel SchneidermannParmi les arguments les plus crédibles, ceux de Daniel Schneidermann (Arrêt sur Images) qui exprime "les inquiétudes que suscite [pour lui] l’émergence possible d’un nouvel organe de référence parfaitement anonyme, et donc vulnérable à toutes les manipulations. Qui aura le temps et l’énergie nécessaires pour actualiser, jour après jour, Wikipédia ? Les plus impliqués, les plus militants, les mieux organisés."

 

Wikipédia relate ainsi la réaction du journaliste à la découverte de l'article le concernant : "D’abord, ça fait drôle. Ensuite, ça glace un peu. Ça glace, parce que ce texte est anonyme. Je ne sais pas qui a écrit ça. Je ne sais pas qui a choisi, dans les mille actes publics qui composent ma carrière, cette poignée de faits et de mots, plutôt qu’une autre. Mais chacune de vos phrases, monsieur (ou madame) le (la) biographe anonyme, en apparence purement informative, est pourtant un éditorial masqué. Chacun de vos choix (longueur, brièveté, ou absence de tel ou tel épisode) est… un choix, justement. Raconter, c’est choisir un récit, parmi mille possibles". Des réactions légitimes qu’ont d'ailleurs pu avoir certains élus (ou célébrités) en découvrant leur biographie sur Wikipédia… car, ironie du wiki, la personne directement concernée n’est plus la mieux placée pour écrire sa bio !


Uncyclopedia, l’encyclopédie de non-information politiquement incorrecteAu milieu de ces débats de fonds récurrents, les initiatives anti-Wikipédia ont fait florès. Parmi les plus drôles, des parodies comme Uncyclopedia, "l’encyclopédie de non-information politiquement incorrecte" ou la Désencyclopédie "source en pleine évolution d'informations utiles et fiables, écrite entièrement par des singes savants". "Ils viennent d'écrire 1 911 livres de la Bibliothèque nationale de France" nous précise le site... et l'on ne peut que (sou)rire en lisant l'article sur Wikipédia !


D’autres sites plus virulents, comme Wikipédia Watch ont préféré la critique systématique en s’engouffrant dans chaque faille du projet et en s’attaquant à la personnalité de son fondateur, Jimmy Wales.

 

Mais pendant que les chiens aboient… l’audience dépasse les espérances ! Et le nombre de contributions du Wikipédia francophone ne cesse d’augmenter à un rythme malthusien. Il franchit ainsi la barre symbolique des 100.000 articles à grands renforts de communiqués de presse en avril 2005… puis atteind les 200.000 avant la fin de la même année. Avec aujourd’hui plus de 350.000 billets, Wikipédia se démarque plus que jamais des autres encyclopédies par la place qu’elle accorde à la culture populaire, sans pour autant nuire à celle dite "classique".


Wikipédia n’aura donc pas été cette "marche inéluctable vers la médiocrité" que les sceptiques prédisaient mais aura, au contraire, démontré que l’auto-régulation d’un groupe autour du savoir était possible. Une étude de la revue Nature montre que l'encyclopédie libre Wikipedia atteint aujourd’hui quasiment le même taux de fiabilité que Britannica, l'encyclopédie de référence en langue anglaise. Le rapport est en accès libre ici, avec son tableau de comparaison détaillé.

       >  Wikipédia...  une "série dans notre série" sur les logiciels libres, à lire sur blog-territorial en cinq actes : l'aventure Wikipédia (1), Wikipédia et Citizendium (2), vos premiers pas sur Wikipédia (3), quid des collectivités ? (4), Wikipédia et le wiki "territorial" (5)

  Logiciels libres (1) : les collectivités libérées 
  blog-territorial met en place le wiki-territorial

  

Customer Reviews at eShopperForum.com             
Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Votez pour cet article sur "Fuzz !"

Partager cet article

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Pratique
commenter cet article

commentaires

alithia 28/01/2007 20:07

La fiabilité de wikipedia est largement mise en doute . L'étude de Nature pas du tout probante, ses critères ne permettent pas de considérer comme représentatifs les articles retenus. Britannica conteste la validité de la méthode, et en effet, il y a des raisons solides. Et puis, simplement, il suffit de la lire, pour constater le niveau de médiocrité extrême d'un grand nombre d'articles, (qui côtoient d'autres articles de bonne qualité il est vrai) et, plus grave encore, mais grâce à une manifeste incompétence des contributeurs, des règles aberrants, dont au 1° chef l'anonymat  et l'absence de relecture par des personnes qualifiées, beaucoup d'articles partisans et de propagande.
sur le blog http://wikipedia.un.mythe.over-blog.com  vous pouvez lire la citation de nombreux articles à l'appui et des analyses qui le montrent : wikipedia une psuedo encyclopédie, non fiable et partisane, qui a l'inconvénient de laisser croire le contraire par le titre d'encylopédie pompeusement auto-attribué, mais que les lecteurs cultivés ne se sentent aps obligés de lui reconnaître. Trop médiocre. Trop de propagande. Note médiocre, même si, pour toutes les informations factuelles et ponctuelles de l'immédiate actualité ou pour ce qui concerne des domaines assez baroiques et rares (comme pour celui qui voudrait se renseigner sur le sport national ou le nom de l'alcool préféré en Arménie, par exemple, ou la vie des people, ou le climat de l'Indoukousch) pour toutes ces informations c'est parfait. mais pour l'étude, le soi-disant rassemblement du savoir, non!

blog-territorial 29/01/2007 13:24

Encore un avis bien péremptoire : désolé, mais nous sommes plus nuancés ! Quoi qu'il en soit, ne ratez pas l'article sur Citizendium (le Wikipédia des scientifiques) que nous préparons pour la semaine prochaine...

Pierre Vandeginste 16/11/2006 23:00

Tiens, un autre genre de bug. Je laisse notre hôte trier le bon grain de l'ivraie. Laurence dixit : "Je précise que ce que je vais raconter correspond à la version anglophone de Wikipédia…"Autant pour moi. Mea culpa. J'ai sauté par dessus ce préambule.OK, nous ne parlions pas de la même chose.Mais cela ne change rien à ce que j'ai écrit.Je comprends maintenant que vous vous scandalisiez donc de l'absence d'un lien vers votre site bogdanov.ch DANS LA VERSION ANGLOPHONE de Wikipedia. Comment un article en anglais sur "the Bogdanov affair"  pourrait-il comporter un lien vers un site francophone entièrement consacré à la célébration de pipoles télévisuels ? Est-ce que l'on parle, tout simplement, de l'affaire Bogdanov, sur votre site ? Dites-moi où.De quoi parle-t-il, votre site ? D'une fiction : des gentils Bogdanov, regardez comme ils sont tout beau, tout savant, et tout et tout. D'où viennent-ils ? De Russie, du Gers ou d'une autre planète ? On est très loin de la physique fondamentale et de la recherche de la vérité. Votre sujet, c'est les "créatures médiatiques" Bogdanov. Des marionettes habillées en papier chocolat. Qui mélangent science et science fiction avec une facilité déconcertante. Et qui impressionnent n'importe quel animateur radio ou télé qui ne pige pas un mot de science. Mais votre site ne s'intéresse en aucun cas aux véritables personnnes qu'ils sont. Tout indique que la vérité n'est pas le sujet. Votre site est un tissu de mensonges par omission. Pourquoi le citer dans un article sérieux ?Je répète ce que je disais dans mon premier commentaire. Le VRAI scandale, c'est le traitement du sujet Bogdanov dans la version française. Il n'est pas du tout satisfaisant que l'article principal présente les Bogdanov comme des présentateurs-producteurs-chercheurs dont les travaux scientifiques seraient juste… incompris. Il y a un contresens quand on dit (seulement) que "certains" scientfiiques considèrent leurs travaux comme un canular. C'est un arbre qui cache la forêt. La vérité, c'est que certains scientifiques (peut-être) soutiennent (et il faudrait voir pourquoi) les Bogdanov. Les autres se partagent entre ceux qui ont suivi l'affaire et savent que les Bogdanov produisent une sorte de "yaourt pseudo-scientifique" infâme et ceux qui ignorent tout de l'histoire.Surtout, cet article omet l'essentiel : les Bogdanov sont des tricheurs. La chose est largement documentée (dans l'article US notamment, dans le papier de Ciel & Espace, par John Baez et d'autres). Inventer des centres de recherche à Hong Kong et en Lettonie et des chercheurs admiratifs, utiliser de fausses adresses email pour venir à son propre secours, et j'en passe, tout ceci n'est pas joli joli.Je n'ai pas suivi le déroulement du processus d'écriture des articles de la version française de Wikipedia. Mais je constate le résultat : ce n'est pas acceptable. L'article Bogdanov a tout l'air d'avoir été écrit par les Bogdanov. J'en déduis qu'une poignée de gens décidés peut imposer un article élogieux sur des voyous. Le fait qu'il soit plus ou moins contrebalancé pr un second texte qui traite à part l'affaire Bogdanov n'est pas une justification valable.Mais en aucun cas je ne jette la pierre à Wikipedia. Je pense que cette entreprise, ou plutôt cette expérimentation est très ambitieuse, qu'un travail tout à fait intéressant a déjà été réalisé, d'une part en termes de contenu accumulé mais surtout en termes d'expérience sur l'art et la manière de le produire. Des procédures ont été testées, elles semblent ne pas résoudre tous les problèmes, mais ont permis de créer un instrument que des chercheurs, des journalistes (je peux en témoigner) utilisent tous les jours, avec les précautions (en ce qui me concerne) ad hoc.Une démarche un peu différente est proposée avec Citizendium, tant mieux. Voyons voir. Peut-être que dans 3, 5 ou 10 ans une troisième proposition pourrait émerger, qui ferait la synthèse tout en apportant encore quelques retouches à l'édifice. Nous verrons.

blog-territorial 16/11/2006 23:45

Décidément... ce dernier bug était généré par une erreur de saisie du cryptogramme ! On nous affirme qu'il sera bientôt corrigé. Mais l'essentiel est que le bon grain soit mis de côté... et il l'est :-)

Laurence 16/11/2006 20:10

"Non, ce qui me sidère, c'est que "ON" présente ce cas d'espèce à 180° de la réalité que tout le monde peut constater. La réalité vérifiable, c'est que l'entrée "Bogdanov" actuelle de Wikipédia leur cire les pompes. C'est grave. Qu'elle se termine même par une référence à ce site, bogdanov.ch, qui leur cire les pompes itou. Celui de Laurence, si j'ai bien compris. Qui vient ici nous expliquer que la référence à son site de groupie a été supprimée par les tyrans de Wikipédia. Je me marre. " (Pierre Vandeginste)
Cher Pierre, tout en te marrant tu aurais dû lire plus attentivement le début de mon texte, qui stipule clairement : "Je précise que ce que je vais raconter correspond à la version anglophone de Wikipédia, avant qu'un arbitre de la version francophone n'assure que "ça ne s'est pas du tout passé comme ça !". Nous ne parlons tout simplement pas de la même chose ! Je faisais allusion à l'article

blog-territorial 16/11/2006 23:36

Merci de revenir dans le débat, Laurence ! Celui-ci est maintenant relancé...

Eric 10/11/2006 18:11

Au sujet des jumeaux cosmonautes, j'adore quand l'avis des scientifiques rejoint le bon sens populaire :
http://forum.hardware.fr/hardwarefr/Discussions/freres-bogdanov-sujet-29566-1.htm  :o)

Jean-Stéphane Beetschen 10/11/2006 03:56

Wow, que de lapidations en place publique ! Sans pseudo cette fois, enfin quelqu'un qui a le courage de ses opinions.
Vivement que ces biographies et définitions wikipediesques soient validées par les érudits sélectionnés, autres que l'internaute lambda (ça s'adressee à nous tous)... on perdra certainement moins de temps dans des débat à essayer de départager le vrai du faux.
Vivement Citizendium !

blog-territorial 10/11/2006 13:55

"Vivement" Citizendium, certainement... et en attendant, vive Wikipédia ! :-)

Attention, le blog a déménagé!

ATTENTION : vous êtes égarés sur les archives de blog-territorial...
Depuis 2011, le blog a déménagé et a continué sa vie ici :

BT.jpg

Editeur

Directeur de la publication : 
Franck Confino 

Texte Libre

   Inscrivez-vous à la newsletter   Contactez-nous

 

auwwwergne.com
Recommandé par des Influenceurs

C'est forcément ici !

 

 

 

Et pour finir...

 

internautes sont égarés ici et trouveront leur bonheur par là !
 

Avril 2006 - Novembre 2010

 

Contrat Creative Commons

Blog-territorial
by Adverbia est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.
Basé(e) sur une oeuvre à www.blog-territorial.fr.