Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 10:47

par Romain Santiago


Les derniers livres de Marc Levy ou Maxime Chattam vous ennuient ? Vous souhaitez en savoir plus sur les spécificités de la communication intercommunale ? Blog-territorial  a sélectionné l’ouvrage qu’il vous faut emporter sur la plage cet été...

 

 

Image 11Sorti chez Territorial éditions, Construire la communication intercommunale, Méthodes et pratiques offre un éclairage complet sur la communication des communautés urbaines, d’agglomérations, de communes et autres syndicats d’agglomération nouvelle. Comment traiter la stratégie de communication d’une interco’ en comparaison à celle d’une ville ou d’un département ? Comment peut-on valoriser ses compétences et lui créer une identité propre ? Responsables ou chargés de communication, membres de cabinets, étudiants destinés à le devenir, tous ont déjà dû s’interroger sur le sujet.

 


Véritable boîte à outils pour professionnel de la communication 


Les intercommunalités voient leur rôle et leur pouvoir s’agrandir progressivement. La loi à venir sur les collectivités territoriales devrait d’ailleurs renforcer cette progression. Véritable boîte à outils pour professionnel du secteur, Construire la communication intercommunale arrive à présenter synthétiquement l’ensemble des outils et moyens à disposition du communicant tout en insistant sur les contraintes que peuvent connaître ces institutions. Comment sont-elles présentées dans l'ouvrage ?

  •   Le manque d’affirmation d’une identité spécifique à l’EPCI (Ndlr : Établissement public de coopération intercommunale). Pour exemple, beaucoup de communautés d’agglomération se contentent d’avoir comme nom "ville principale de l’EPCI + le mot agglomération" et les appellations sont rarement issues d’une concertation citoyenne.
  • Le besoin de pallier au déficit budgétaire que peuvent avoir ces organismes. Marc Thébault, l’auteur, invite notamment à faire relayer les actions de communication de l’EPCI par les communes la composant et de créer un partenariat avec la presse locale lorsque c’est possible. 
  • Sous leur forme moderne, les intercommunalités restent relativement récentes. Elles ont donc un double déficit : un manque de fonctionnement communicationnel en interne et une nécessité d’informer sur ses compétences.
  • La vision technocratique des citoyens envers l’EPCI, à l’instar de l’Union européenne. Cette vision est d’autant plus néfaste que ses représentants rendent des comptes auprès des citoyens par le biais de leur mandat municipal. L’une des manières aidant à y remédier est théoriquement simple mais toujours délicate en pratique : la concertation des citoyens.


thebault.jpgPour nous en dire plus sur son ouvrage et sur la problématique de la communication intercommunale, son auteur, Marc Thébault, directeur de la communication de la communauté d’agglomération Caen la mer, a accepté de répondre aux questions de blog-territorial.

 

 

 

blog-territorial (BT). Votre ouvrage revient fréquemment sur les relations entre intercommunalités et communes. Croyez-vous, comme l’évoque une étude datant de 2008 et présente dans votre livre, que les communicants intercommunaux sont "plus fair-play que leurs confrères des communes" ?

Marc Thébault. Sans faire de généralités, on a l'impression que les interco' cherchent à valoriser les territoires donc les communes et que, a contrario, les municipalités cherchent à recentrer sur elles un certain nombre d'actions et font l'impasse sur des informations intercommunales. Quant à elle, l'intercommunalité s'est logiquement donnée pour habitude de renvoyer aux villes les informations qui les concernaient. 


BT. Par quels moyens peut-on établir un rapport gagnant/gagnant entre ces deux institutions publiques ?

Marc Thébault. Il n'y a pas de recette miracle parce que c'est aussi une affaire d'hommes. Une des idées serait de montrer que l'intercommunalité est d'abord dirigée par des personnes ayant un vécu communal et qu'elle ne peut pas s'autosaisir de projets qu'elle réglerait elle-même. Ce sont des élus municipaux qui lui demandent initialement de traiter une question plutôt qu'une autre. On critique l'intercommunalité en affirmant que c'est une technostructure, coupée du réel, du terrain ; il n'y a rien de plus faux : elle n'est que l'émanation de la volonté des communes.


BT. Vous évoquez la difficulté pour les EPCI de faire connaître leurs compétences. Quels moyens avez-vous mis en place à Caen la mer pour pallier à ce déficit ?

Marc Thébault. Notre communication s'effectue de deux manières différentes : par la création de nos propres moyens et par l'utilisation d'outils existants des municipalités. Pour ce qui est mis en place par Caen la mer, cela va de la signalétique des bâtiments devenus intercommunaux et de toute leur papeterie à une action à long terme telle que le relais des informations par le magazine des communes. Elles peuvent relayer des informations qui les concernent ou, lorsqu'il ne se passe rien sur son territoire, informer sur les services et actions de l'intercommunalité.


BT. Dans votre livre, vous citez notamment les campagnes Invest in Reims et I love Nancy. Quelles sont pour vous les campagnes de communication intercommunale les plus abouties ?

Marc Thébault. C'est toujours difficile à évaluer car on n'est pas forcement la cible visée par ces campagnes, notre avis n'est donc pas le plus pertinent. Celles que l'on peut définir comme étant les plus abouties relèvent plus du marketing territorial que de la communication institutionnelle classique. Pour moi, il n'y a pas vraiment photo, l'une des campagnes les plus abouties,  c'est OnlyLyon. Pourquoi ? Parce que ce n'est pas uniquement une campagne de communication et qu'elle est accompagnée d'actions de terrain, elle s'inscrit dans le temps. Juste derrière, Invest in Reims, qui est plutôt dans le développement économique, est une campagne véritablement intelligente. Elle s'est notamment donné des objectifs quantitatifs et peut donc évaluer ses résultats grâce à un tableau de bord assez précis.

Partager cet article

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Voir & Lire
commenter cet article

commentaires

Attention, le blog a déménagé!

ATTENTION : vous êtes égarés sur les archives de blog-territorial...
Depuis 2011, le blog a déménagé et a continué sa vie ici :

BT.jpg

Editeur

Directeur de la publication : 
Franck Confino 

Texte Libre

   Inscrivez-vous à la newsletter   Contactez-nous

 

auwwwergne.com
Recommandé par des Influenceurs

C'est forcément ici !

 

 

 

Et pour finir...

 

internautes sont égarés ici et trouveront leur bonheur par là !
 

Avril 2006 - Novembre 2010

 

Contrat Creative Commons

Blog-territorial
by Adverbia est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.
Basé(e) sur une oeuvre à www.blog-territorial.fr.