Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 11:01

Par Alexandra Francon

 

Mercredi dernier, la ville de Rive de Gier a lancé son nouveau site internet : http://www.rivedegier.fr/. Je devais aller à la soirée de lancement mais je n’ai pas pu, j’ai donc vécu ce lancement à distance.


 

 

Tout d’abord, j’apprécie vraiment la charte graphique du site, qui lui donne un aspect très dynamique et très frais. On a vraiment envie de continuer la visite sur le site. Je me réjouis de voir l’utilisation de Wordpress, un CMS libre (oui j’ai récemment été « convertie » à la philosophie du libre par un ami, enfin presque parce que j’écris ce billet depuis… un macbook air). Au niveau du contenu, tout y est à mon sens et les diverses entrées pour trouver l’information facilitent la vie à l’internaute.


wordpress.jpgLa « connexion » aux réseaux sociaux n’a pas été oubliée non plus. Les internautes peuvent également commenter les différents articles, les noter, les ajouter à leurs favoris,  les partager, etc. La navigation à l’intérieur du site est également très bien faite et la partie « sur le même sujet » est également pratique. Dernier point positif : les photos utilisées, qui sont très jolies, pour ne rien gâcher ! J’ai cherché un point négatif majeur et pour le moment je ne l’ai pas trouvé !

 

Présentation du site par Jean-François Legat


2112084985_small_1.jpgMais trêve de bavardage, deux personnes peuvent nous parler de ce site mieux que moi. Tout d’abord, le directeur de la communication de la ville de Rive de Gier, Jean-François Legat de nous le présenter.


1-Peux tu dire quelques mots sur Rive de Gier ?

 
Rive de Gier, chef lieu de canton, compte 14 676 habitants. Situé à la limite de la Loire et du Rhône dans la vallée du Gier, il appartient à la communauté d’agglomération de Saint Etienne Métropole. Sa population est essentiellement ouvrière, c’est une ville qui a été durement touchée par la crise industrielle. En mutation économique, on assiste à la fin des entreprises de type métallurgiques et mécaniques, pour se réorienter vers les services et les nouvelles technologies.

 

2-Depuis combien de temps travaillais tu sur ce projet ?

 
Entre le premier jour d’écriture du cahier des charges et le lancement le 9 juin il ce sera écoulé près de 12 mois. Certes ce ne fut pas un travail à plein temps mais la rédaction du cahier des charges, la consultation, le dialogue compétitif entre les agences retenues, la finalisation et le développement, le développement des contenus avec les différentes équipes et services a nécessité tout ce temps. On a voulu aussi prendre notre temps et faire les choses bien. Je ne pense pas que 12 mois pour un projet de ce type soit vraiment long.


3-Quels étaient les principaux objectifs par rapport au précédent site internet ?

 
user-centred-2.jpgNos buts étaient les suivants :

  •  proposer un nouveau site Internet plus en phase avec
  • les besoins des citoyens
  • les attentes des internautes
  • les services et les technologies d’aujourd’hui

 Les objectifs que nous nous étions fixés étaient d’avoir :

  • Plus d’information institutionnelle (nouvelles rubriques, rubriques développées)
  • Plus d’actualité (mise en avant d’information, agenda, rédactionnels développés)
  • Plus de services aux citoyens (téléformulaires, services en lignes, infos pratiques et législatives, espace personalisé)
  • Plus de services aux structures partenaires (sites web pour les associations)
  • Plus d’interactivité (commentaires des articles, notation des articles, partage des articles)
  • Plus de multimédia (photos, vidéos, sons, publications électroniques)
  • Mettre le site au cœur de la galaxie des réseaux sociaux de la ville (Facebook, Twitter, Flicker, Calameo, Dailymotion)
  • Travail en réseau et décentralisé dans la production des contenus (services de la ville)

Le coût d’environ 30 000 euros (de développement, d’abonnement aux services, de formation) est à mettre en perspective avec le service rendu, le coût de sites web de grandes villes beaucoup plus cher. Il s’agit ici d’un véritable service rendu à la population


4-Quelles sont les fonctionnalités les plus importantes pour vous ?


Image-2-copie-4.pngHonnêtement tous les services sont importants, puisqu’ils sont proposés. Plus en détail nous pensons que la possibilité laissée aux internautes de commenter les articles est importante. C’est devenu un leitmotiv à Rive de Gier de donner la parole à nos internautes. C’était déjà le cas sur  notre page Facebook. On l’a implémenté sur notre site web.


Les démarches en ligne par les téléformulaires et le guide des démarches sont un véritable plus et des services importants. Le web institutionnel et citoyen se doit d’aller dans ce sens d’un service pratique et utile rendu à sa population.


D’ailleurs nous allons développer ceux-ci à moyen terme. Nous sommes en train de nous doter en interne d’un logiciel de type « Famille » qui sera couplé au web. Les internautes pourront alors réserver directement les places de cantine de leurs enfants, les places de périscolaires, ils pourront réserver des spectacles en ligne et… régler les prestations proposées par la Mairie directement en ligne.


5-Pourquoi avez-vous souhaité faire un livre sur internet pour le lancement ? Qu’est ce qu’il a apporté ?

 
Nous voulions poursuivre la notion de réseau présente sur le site lors du lancement. Et faire partager au plus grand nombre cette soirée importante pour nous. C’était également une opération originale que peu de ville ont réalisée. De plus nous ne pouvions matériellement pas accueillir toute la population dans la salle et certaines personnes ne pouvaient pas venir sur place. Comme c’est le site des internautes avant tout, il fallait que la lancement leur soit le plus accessible possible.


Pendant le live, nous avons eu 297 visiteurs uniques, dont 4 internautes qui ont suivi l’événement depuis l’étranger
. 83% des internautes ont tapé l’adresse www.rivedegier.fr/live/ pour accéder à la retransmission ce qui témoigne de l’efficacité de la communication faite pour l’événement
. 12% des personnes sont venues depuis Facebook, ce qui souligne l’importance des réseaux sociaux et la qualité de leur animation
. En revanche, Twitter ne concerne que 4 internautes
. 25 visites ont été faites grâce à un téléphone mobile et 1 iPad soit 8% du nombre d’internautes.


6-Le mot de la fin ?


Le travail ne fait en fait que commencer. Il nous reste à former les équipes à la mise à jour, à créer une véritable synergie autour de ce site pour qu’il soit alimenté de façon optimale. Nous réfléchissons déjà aux évolutions : nouveaux services à la population, développement des mini-sites liés aux projets ou aux services de la mairie, développement des sites des associations, puisque nous allons proposer aux associations qui le souhaitent d’avoir leur propre site dans la galaxie Rivedegier.fr et accessibles par leur propre sous-domaine.


L'avis de Msieur Territoires... spécialiste de la communication territoriale

 

n1296104551_30129909_1512.jpgPour compléter, j’ai demandé l’avis de M’sieur Territoires, alias Franck Confino, spécialiste de la communication territoriale et directeur de l’agence Adverbia :


Vivant, « user centric » et « terriblement 2.0 », le site rivedegier.fr est sans aucun doute un « modèle » pour toutes les municipalités. Et ce, à plusieurs titres : d’abord sur le plan du contenu, l’arborescence procède d’une vraie logique utilisateur.


L’internaute, consom’acteur, usager ou citoyen s’y retrouve parfaitement, qu’il vienne chercher de l’info ou des services. Les pages sont accessibles, claires et bien illustrées ; les services proposés sont nombreux et utiles ; la recherche est aisée ; les moyens de joindre les différentes services municipaux comme les liens avec les réseaux sociaux clairement affichés.


Le contenant, quant à lui, est un « must » : sur le plan graphique c’est « frais », très dans l’air du temps. Sur le plan technique, on ne peut d’abord que saluer le choix audacieux de l’open source et du CMS Wordpress, qui allie la puissance de l’interface aux facilités de mise à jour pour les utilisateurs.


Ensuite, le site et non seulement accessible aux handicapés selon les normes WC3 imposées par la loi de 2005 mais propose à tout un chacun des options de confort de lecture comme le grossissement des caractères.


reseaux-sociaux2.jpgEnfin partout l’utilisateur est au centre : il peut partager l’info, la commenter, l’évaluer… il est invité à rejoindre ses voisins sur les réseaux sociaux de la ville, que ce soit Facebook, Twitter, Dailymotion ou FlickR et à s’y exprimer.


Au final quels reproches peut-on faire ? Aucun ! Points de progrès ? Il y en a toujours… lui mettre une touche d’AJAX pour que chacun puisse personnaliser sa page d’accueil ? L’adosser à un réseau social comme le permet facilement WP3.0 ? Dans tous les cas, le site reste évolutif et d’ores et déjà il mériterait son @@@@@ à Villes Internet… enfin si j’étais le jury !


Je remercie Jean-François et Franck d’avoir répondu à mes questions !

Partager cet article

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Dominique 18/06/2010 14:04



Je confirme ce que pense Franck, ce site mérite plement les 5 @. C'est du très joli travail.


Encore bravo, Jeff.



jflegat 18/06/2010 10:41



Bonjour,


En effet, nous avons un soucis au niveau de la validation du site. Nous y travaillons actuellement afin de résoudre ce problème.


Merci pour ton commentaire et tes encouragements.



pweber 17/06/2010 20:52



Effectivement très sympa et très bien organisé. Un bémol toutefois sur la conformité : le site ne peut même pas être analysé par le validator du w3c pour cause d'erreurs d'encodage, total
validator indique 149 erreurs rien que sur la page d'accueil, les valeurs de contraste texte/fond des boutons ne sont pas valides (à part le bleu foncé) et un certains nombre de règles
d'accessibilité et de recommandations du Rgaa sont un peu oubliées. Donc affirmer que le site est conforme et accessible est un peu rapide puisque trois tests de base effectués en 30 secondes
chrono montrent que ça n'est pas le cas... Mais bravo tout de même pour un site qui commence à ressembler à ce que devrait être un site de ville !-)



Attention, le blog a déménagé!

ATTENTION : vous êtes égarés sur les archives de blog-territorial...
Depuis 2011, le blog a déménagé et a continué sa vie ici :

BT.jpg

Editeur

Directeur de la publication : 
Franck Confino 

Texte Libre

   Inscrivez-vous à la newsletter   Contactez-nous

 

auwwwergne.com
Recommandé par des Influenceurs

C'est forcément ici !

 

 

 

Et pour finir...

 

internautes sont égarés ici et trouveront leur bonheur par là !
 

Avril 2006 - Novembre 2010

 

Contrat Creative Commons

Blog-territorial
by Adverbia est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.
Basé(e) sur une oeuvre à www.blog-territorial.fr.