Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 17:05

par Magali Grange


Les accidents causés par l'alcool sont la première cause de mortalité sur la route devant la vitesse : ils ont fait 972 morts (28,5% des tués), en 20081. Les fêtes de fin d'année étant propices aux soirées arrosées,  la Sécurité routière et la Prévention routière avec les Assureurs prévention ont lancé deux campagnes de communication choc complémentaires.

La Sécurité routière : la responsabilité collective

TousResponsables1La Sécurité Routière, rattachée au Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, s'adresse à l'entourage du conducteur, sur le thème "quelques mots peuvent suffire à sauver une vie", en cohérence avec son slogan "Tous responsables". Le dispositif comprend un spot TV, 3 spots radios, un module Internet pour trouver les informations pour convaincre un proche de ne pas conduire après avoir bu, des bannières Internet et une distribution à 7 péages autoroutiers d'éthylotests et de flyers.

Quelques mots peuvent suffire à sauver une vie 



On retiendra la publicité diffusée à la télévision et le module Internet. La première pour son impact émotionnel à double tranchant : le choc causé par la vision d'un homme amputé et défiguré peut générer une prise de conscience ou, au contraire, un rejet. L'aspect fictionnel du film (les blessures se résorbent à mesure que le blessé se laisse convaincre de ne pas prendre le volant) peut aussi provoquer une relativisation : après tout, ce n'est pas "vrai".

conseils amicauxLe module Internet de la Sécurité routière : quelques conseils amicaux


Le second propose une démarche inédite et utile, fondée sur le constat que les conducteurs raisonnables ont pu être responsabilisés : fournir des argumentaires et des témoignages pour dissuader quelqu'un de prendre le volant. Comme le soulignent Jean-Louis Borloo, Ministre de l'écologie, et Dominique Bussereau, Secrétaire d'Etat chargé des transports, "il faut trouver le courage et les mots pour l'empêcher de le faire". 5 approches sont proposées, en plus de l'interventionnisme : donner des informations d'ordre scientifique (assimilation de l'alcool) ou d'ordre pénal (sanctions encourues), en appeler aux sentiments, évoquer le nombre d'accidents ou les risques physiques.

La Prévention routière : à chacun sa solution pour rentrer en vie


La Prévention routière, association dont la mission est de réduire le nombre et la gravité des accidents de la route, et les Assureurs prévention, site de sensibilisation sur les accidents de la vie courante de la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA), ont pour ambition d'interpeller le conducteur, mais aussi son hôte éventuel, via sa campagne "Pour les fêtes, le plus beau des cadeaux, c'est de rentrer en vie". Celle-ci se compose du site www.rentrerenvie.fr, d'une campagne d'affichage en France, d'un spot radio et d'une opération dans la rue avec distribution de flyers et éthylotests.
 
bastille Le choix d'une voiture accidentée enrubanée associée au slogan est particulièrement intéressant. Le noeud rouge attire l'oeil, qui constate alors les dégâts du véhicule ce qui suscite immédiatement une interrogation : de quoi s'agit-il ? Le slogan permet de donner l'interprétation juste à la photo, tandis qu'il donne une nouvelle dimension à ce qui est d'habitude une évidence, en l'associant de manière inattendue au "plus beau des cadeaux pour les fêtes" : rentrer en vie.

Le plus beau des cadeaux, c'est de rentrer en vie 

La configuration choisie tente d'éviter le réflexe du "ça n'arrive qu'aux autres" en donnant la possibilité à chacun de se projeter, car personne ne se trouve dans la voiture. De même s'il s'agit d'une situation choc, celle-ci s'appuie aussi sur le pouvoir de suggestion : la voiture est certes bien abîmée, mais il n'y a pas de sang, pas de victime visible : à partir de la carcasse de voiture, l'imagination se charge d'inventer l'accident.

site revLa page d'accueil du site rentrerenvie.fr

La dimension importante de cette campagne est celle du choix : chacun peut trouver une solution qui lui correspond pour faire la fête sans mettre sa vie et celle des autres en danger. Le site "rentrer en vie" propose ainsi des cocktails sans alcool originaux et des conseils pour celui qui sort comme pour celui qui reçoit, tout en tordant le cou aux idées reçues.

En bref, deux campagnes à même de marquer les esprits et de favoriser une prise de conscience collective efficace, plutôt qu'une prise de conscience individuelle toute relative. Surtout, deux campagnes à garder en mémoire toute l'année ! 


1 Source : Alcool et accidents de la route - ONISR 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Stratégies
commenter cet article

commentaires

Magali Grange 07/01/2010 11:41


Suite à la publication de cet article, un débat s'est amorcé sur Facebook notamment autour de la question postée par un lecteur: "Le fin fond du problème n'est-il pas justement un Etat qui
privilégie la répression par le vote de lois à répétition plutôt que l'éducation ?". Voici un article sur la décision prise par l'Etat d'équiper les cars transportant des enfants d’éthylotests
anti-démarrage : http://www.cnil.fr/la-cnil/actu-cnil/article/article/12/transport-denfants-test-dalcoolemie-au-demarrage/


Attention, le blog a déménagé!

ATTENTION : vous êtes égarés sur les archives de blog-territorial...
Depuis 2011, le blog a déménagé et a continué sa vie ici :

BT.jpg

Editeur

Directeur de la publication : 
Franck Confino 

Texte Libre

   Inscrivez-vous à la newsletter   Contactez-nous

 

auwwwergne.com
Recommandé par des Influenceurs

C'est forcément ici !

 

 

 

Et pour finir...

 

internautes sont égarés ici et trouveront leur bonheur par là !
 

Avril 2006 - Novembre 2010

 

Contrat Creative Commons

Blog-territorial
by Adverbia est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.
Basé(e) sur une oeuvre à www.blog-territorial.fr.