Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 00:13

 

Lors des rencontres ICC'2006, Frédéric Soussin* est intervenu dans la MasterClass "Communautés 2006" pour évoquer des problématiques qui, bien qu'ap-
parentées au secteur privé, s'avèrent riches d'enseignements pour les collectivités territoriales...
Un parallèle troublant jusque dans le champ lexical.

 

* Co-auteur, en 1998, d’Internet @ visages humains, Comment échanger, communiquer, travailler, réfléchir, former, enseigner ou vivre sur le Web“, Frédéric Soussin, responsable du développement au Conservatoire national des Arts et Métiers de Pau, a participé au lancement de microlearning.net, consacré à l’e-learning et à la micro-pédagogie. Spécialiste du travail coopératif en réseau et co-fondateur de Kanari, un outil de groupware en peer to peer, il est également conseiller de Pau Broadband Country (PBC), le projet de déploiement du très haut débit par fibre optique de la Communauté d’Aggloméra-
tion de Pau
  depuis cet été. (source : InternetActu.net)

 

Cliquez pour envoyer un commentaire audio   Votez pour cet article sur "Fuzz !"

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Voir & Lire
commenter cet article
2 novembre 2006 4 02 /11 /novembre /2006 00:57

 

Le Conseil général d’Eure-et-Loir vient de lancer un blog "pour dessiner l’avenir du département" et permet-
tre aux euréliens de "contri-
buer à la deuxième étape d'un Livre Blanc ayant pour
objectif de définir les axes de développement du département sur quinze ans. Une initiative que nous ne pouvons qu’applaudir. Bienvenue à Des idées pour l’Eure-et-Loir.

 

C'est Albéric de Montgolfier, Président du Conseil général d’Eure-et-Loir, qui accueille l’internaute sur le blog du département. Il en explique brièvement la raison d’être : donner la possibilité à ses administrés de contribuer à la deuxième étape du Livre Blanc pour l’Eure-et-Loir, adopté il y a trois ans et de nouveau soumis au débat, afin de l’actualiser. « Ma volonté est que chacun puisse donner son avis. Sur les avancées réalisées. Sur les besoins restés sans réponse satisfaisante. Sur les nouvelles pistes à explorer pour dessiner l’avenir de notre département », explique le Président du Conseil.

Voir le blog "Des idées pour l'Eure-et-Loir"



Si le blog est encore trop jeune et les commentaires trop peu nombreux pour en faire de réelles analyses, saluons d’ores et déjà sa ligne graphique, sobre mais dynamique, et son rubriquage, simple donc pertinent. Le support reste cependant quelque peu isolé au sein de la blogosphère et l’on peut regretter que le site Internet du département ne soit pas utilisé pour donner de la visibilité au blog.


Voir le blog de La Piqouse de RappelUne situation qui, toutefois, devrait rapidement évoluer grâce aux efforts du service communication. Ce dernier a par exemple sollicité La Piquouse de Rappel, un blog local "satirique et de résistance", pour qu'il s'inscrive dans son agrégateur La blogosphère citoyenne et politique d’Eure-et-Loir. A cet appel d'intérêt général, la Piquouse n'a pas attendu de rappel. Un bel exemple d’interaction entre un support institutionnel et un support citoyen. Promesse tenue : "ça crée des liens d’être euréliens" !


Cliquez pour envoyer un commentaire audio  Votez pour ce billet sur Citizenbay

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Stratégies
commenter cet article
1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 00:00

 

 

Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Actualités
commenter cet article
31 octobre 2006 2 31 /10 /octobre /2006 00:00

 

La Ligue de l'enseignement dans les Alpes du Sud crée une liste de discussion dédiée à l’informatique libre. Une initiative très intéres-
sante qui s’ajoute aux nombreux outils et ressources déjà mis à disposition du monde associatif local.


Dans le cadre de ses missions de Centre de Ressources à la Vie Associative, le réseau de la Ligue de l'enseigne-
ment dans les Alpes du Sud s'investit depuis plusieurs années dans diverses actions de promotion et d'appropriation de l'informatique libre :

- Journées d'informations pour les bénévoles associatifs,
- Stages de formation professionnelle,
- Exposition "Informatique : vive la liberté !",
- Dossier spécial sur le site de la ligue, etc.


Aujourd'hui, afin de compléter ce dispositif et d'élargir la palette des services mis à disposition des acteurs associatifs et de leurs partenaires, la Ligue de l'enseignement dans les Alpes du Sud crée une liste de discussion, modérée et gratuite, entièrement dédiée à l'informatique libre : systèmes d'exploitations, logiciels, formats ouverts...


Voir le site de la Ligue de l'enseignement dans les Alpes du Sud


Les principaux objectifs de cette liste intitulée [informatique-libre@laligue-alpesdusud.org] sont de :
- Mettre en avant les initiatives en matière d'informatique libre sur le territoire des Alpes du Sud, et tout particulièrement celles concernant le monde associatif ;
- Relayer l'actualité de l'informatique libre, au niveau national et international ;
- Faire partager le travail de veille technologique effectué en interne par les permanents et bénévoles de la Ligue de l'enseignement et de ses partenaires ;
- Etablir des liens, des échanges d'expériences et de savoirs faire entre les différents acteurs concernés.


Cette initiative vous intéresse ? Vous souhaitez vous abonner à cette liste ? Vous pouvez vous inscrire gratuitement en envoyant un e-mail.
 

 

  Logiciels libres (1) : les collectivités libérées 

Cliquez pour envoyer un commentaire audio  Votez pour ce billet sur Citizenbay

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Actualités
commenter cet article
30 octobre 2006 1 30 /10 /octobre /2006 03:32
 
 
Toujours plus d'interactivité : désormais, c'est vous qui choisirez nos "temps forts". A terme, ils ne seront plus classés par ordre chonologique mais note d'intérêt. A vos marques... Prêts ? Fuzzez !
 
 

Mieux qu'un long discours, si "fuzzer un article" ne signifie rien pour vous ou si vous avez raté notre dernier billet à ce sujet, cliquez sur le gros bouton situé à votre droite.


Le système présente un double avantage : d'une part classer les articles par intérêt autrement que par une "froide" étude statistiques, pour mieux orienter notre choix de sujets, et d'autre part faire connaître à un nouveau public les billets pertinents. Résultats dans 15 jours !

 

Voici d'abord la liste des derniers articles "fuzzés", classés par leur nombre de votes actuels. Mais rien n'est figé ! Les 7 premiers rejoindront les moments forts (ou de détente). Maintenant à vous de jouer1 :

 

Enfin, toutes les deux semaines, nous "fuzzerons" trois nouveaux articles qui font déjà partie de la colonne de droite - ce qui permettra, à terme, de classer les articles de ces modules par note d'intérêt. Voici les premiers :
 
 


(1) Pour voir un article, cliquez sur son titre.
Pour voter, cliquez sur puis, une fois sur
le site, cliquez sur "voter".

Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Vie du blog
commenter cet article
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 00:00

 

Pierre DesprogesIl essayait de ne pas vivre en contradiction avec les idées qu'il n'avait pas. Il pouvait rire de tout, mais pas avec tout le monde. Quand un philosophe lui répondait, il ne comprenait plus sa question. Il a vécu heureux en attendant la mort... mais plus que jamais, il nous manque. Notre petit moment de détente du week-end sera donc l'un des grands moments de Pierre Desproges chez Michel Polac.

 

 
 
 


Customer Reviews at eShopperForum.com

Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Détente
commenter cet article
27 octobre 2006 5 27 /10 /octobre /2006 00:00

 
Le site Internet du Conseil régional de Picardie offre la possibilité de télécharger la charte de la Région et du Conseil ainsi que ses principes d’utilisation. Une idée toute simple, pourtant très utile aux services de la communication, qui facilite la transmission des éléments et garantit le respect des choix graphiques.

 

Le logo caméléon de la région Picardie (dans l'une de ses teintes)Combien de communicants – chargés de communication au sein d’une collectivité ou consultants extérieurs – se sont déjà arraché les cheveux pour obtenir, par exemple, les logos d’institutions partenaires d’opération événementielles et pour comprendre les déclinaisons autorisées sur des documents communs ? Au sein d’une même administration, combien de responsables de communication ont failli s’évanouir en constatant la manière avec laquelle les "collègues des autres services" faisaient peu de cas de la charte graphique, ignorant totalement l’importance d’un code couleur ou typo ?

Télécharger le guide de la marque (PDF)


Nul besoin de se lancer dans une grande étude statistique pour savoir qu’ils sont nombreux… il suffit de tendre l’oreille et de bien vouloir les écouter. Heureusement, certaines initiatives viennent parfois simplifier les problèmes de transmission et d’explication de la sacro-sainte charte graphique. Ainsi, le Conseil régional de Picardie a eu l’excellente idée de créer, sur son site Internet, une rubrique intitulée "Toute l’identité visuelle de la Région et du Conseil régional".

 

Télécharger le "guide de la marque" (PDF)

 

L'indispensable nuancier PantoneUne page toute simple à partir de laquelle l’internaute peut télécharger l’ensemble des éléments de la charte au format vectoriel Adobe Illustrator : son logotype "caméléon", seul ou sur fond, le bloque marque, la base line…  ainsi que ses principes de construction et règles d’utilisation consignés dans le "guide de la marque" (PDF). Le Conseil régional précise que la charte étant en cours d’actualisation, la version définitive sera mise en ligne à la fin de l’année mais que, pour les besoins d’édition les plus urgents, c’est une version allégée qui est actuellement disponible. Lorsque les communicants se donnent les moyens de communiquer sur leurs propres outils... tout devient tellement plus simple !

 

Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Stratégies
commenter cet article
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 00:22

par Franck Confino


Mise en ligne en mars 2001 dans sa version française avec l’ambition de refléter de manière quasi exhaustive l'ensemble du savoir, l’encyclopédie "libre au contenu ouvert", aujourd’hui forte de 263.000 articles, 3.400 contributeurs et 4.355.000 visiteurs uniques mensuels, a réussi son incroyable pari éditorial… ce qui était loin d’être gagné d’avance ! 

 

Comptabilisant plus de 260.000 articles (contre 30.000 pour Universalis et 36.000 pour Encarta), Wikipédia a réussi à s’imposer en seulement cinq ans comme "la" nouvelle référence du savoir. Et pourtant, voilà bien un projet qui n’a cessé d’être controversé, attaqué de toutes parts, y compris dans ses rangs, et même par certains de ses fondateurs… Rançon du succès ?

 

Wikipédia, un projet anarchiste ?Pas seulement, car avant même de devenir leader, l’encyclopédie libre, dont les principes du wiki reposent sur l’autorégulation d’une communauté et non sur l'autorité de quelques-uns, a d’abord été perçue comme un projet "anarchiste". Pourtant, non seulement Wikipédia s’en défend formellement, mais son principe de publication repose au contraire sur des règles précises, avec une vraie hiérarchisation des pouvoirs techniques. Et surtout : Wikipédia n’est pas Arnachopédia. L’argument étant maintenant rangé au placard, ses actuels détracteurs préfèrent parler  d’encyclopédie "gauchiste" ou "ultra-libérale"… selon le bord où ils se placent ! Ou, plus politiquement correct : de "projet voué à l’échec".


Logo multilingue de Wikipédia


Signe d'une transparence exemplaire, les autres critiques à l’égard de Wikipédia sont recensées dans une section du wiki leur étant entièrement consacrée. Parmi les principaux reproches : danger d'une dictature de la majorité, anonymat des contributeurs, absence de médiateur et de filtrage en fonction des compétences de chacun, vandalisme par des trolls, risque de propagation d’informations (volontairement ou non) erronées, ainsi que les risques de manipulation, de propagande ou de prise de pouvoir par des minorités, des partis politiques ou des sectes....

 

Daniel SchneidermannParmi les arguments les plus crédibles, ceux de Daniel Schneidermann (Arrêt sur Images) qui exprime "les inquiétudes que suscite [pour lui] l’émergence possible d’un nouvel organe de référence parfaitement anonyme, et donc vulnérable à toutes les manipulations. Qui aura le temps et l’énergie nécessaires pour actualiser, jour après jour, Wikipédia ? Les plus impliqués, les plus militants, les mieux organisés."

 

Wikipédia relate ainsi la réaction du journaliste à la découverte de l'article le concernant : "D’abord, ça fait drôle. Ensuite, ça glace un peu. Ça glace, parce que ce texte est anonyme. Je ne sais pas qui a écrit ça. Je ne sais pas qui a choisi, dans les mille actes publics qui composent ma carrière, cette poignée de faits et de mots, plutôt qu’une autre. Mais chacune de vos phrases, monsieur (ou madame) le (la) biographe anonyme, en apparence purement informative, est pourtant un éditorial masqué. Chacun de vos choix (longueur, brièveté, ou absence de tel ou tel épisode) est… un choix, justement. Raconter, c’est choisir un récit, parmi mille possibles". Des réactions légitimes qu’ont d'ailleurs pu avoir certains élus (ou célébrités) en découvrant leur biographie sur Wikipédia… car, ironie du wiki, la personne directement concernée n’est plus la mieux placée pour écrire sa bio !


Uncyclopedia, l’encyclopédie de non-information politiquement incorrecteAu milieu de ces débats de fonds récurrents, les initiatives anti-Wikipédia ont fait florès. Parmi les plus drôles, des parodies comme Uncyclopedia, "l’encyclopédie de non-information politiquement incorrecte" ou la Désencyclopédie "source en pleine évolution d'informations utiles et fiables, écrite entièrement par des singes savants". "Ils viennent d'écrire 1 911 livres de la Bibliothèque nationale de France" nous précise le site... et l'on ne peut que (sou)rire en lisant l'article sur Wikipédia !


D’autres sites plus virulents, comme Wikipédia Watch ont préféré la critique systématique en s’engouffrant dans chaque faille du projet et en s’attaquant à la personnalité de son fondateur, Jimmy Wales.

 

Mais pendant que les chiens aboient… l’audience dépasse les espérances ! Et le nombre de contributions du Wikipédia francophone ne cesse d’augmenter à un rythme malthusien. Il franchit ainsi la barre symbolique des 100.000 articles à grands renforts de communiqués de presse en avril 2005… puis atteind les 200.000 avant la fin de la même année. Avec aujourd’hui plus de 350.000 billets, Wikipédia se démarque plus que jamais des autres encyclopédies par la place qu’elle accorde à la culture populaire, sans pour autant nuire à celle dite "classique".


Wikipédia n’aura donc pas été cette "marche inéluctable vers la médiocrité" que les sceptiques prédisaient mais aura, au contraire, démontré que l’auto-régulation d’un groupe autour du savoir était possible. Une étude de la revue Nature montre que l'encyclopédie libre Wikipedia atteint aujourd’hui quasiment le même taux de fiabilité que Britannica, l'encyclopédie de référence en langue anglaise. Le rapport est en accès libre ici, avec son tableau de comparaison détaillé.

       >  Wikipédia...  une "série dans notre série" sur les logiciels libres, à lire sur blog-territorial en cinq actes : l'aventure Wikipédia (1), Wikipédia et Citizendium (2), vos premiers pas sur Wikipédia (3), quid des collectivités ? (4), Wikipédia et le wiki "territorial" (5)

  Logiciels libres (1) : les collectivités libérées 
  blog-territorial met en place le wiki-territorial

  

Customer Reviews at eShopperForum.com             
Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Votez pour cet article sur "Fuzz !"

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Pratique
commenter cet article
25 octobre 2006 3 25 /10 /octobre /2006 00:05

 

        


L’Agence Régionale des Technologies Et de la Société de l’Information (ARTESI) Ile-de-France, l’association Communication Publique et l’Association des Maires de l’Ile-de-France (AMIF) organisent, le 15 novembre prochain au Conseil Régional, une rencontre-séminaire qui s’articulera notamment autour de l’étude de Philippe Deracourt : Le directeur de la communication et internet dans les collectivités territoriales. Quelle influence sur le métier ?


Le directeur de communication et internet dans les collectivités territorialesLa communication territoriale repensée avec Internet : quels changements dans les fonctions, les métiers et les relations avec le public ? Comment l'information numérique et ses démarches transforment-elles les modes de gestion et de décision ? Vers une e-administration ? Voire une e-démocratie ? Comment chacun se considère-t-il partie prenante de ces mutations ? Pour répondre à ces nombreuses questions, la rencontre-séminaire se déroulera en trois temps.


1. Tous en ligne ? Du site d’informations locales aux nouveaux outils et services en lignes, les collectivités territoriales élargissent leur panoplie numérique. Où en sont les réalisations ? Quels sont les niveaux d’équipement ? Les coûts d’investissements ? Quelles sont les contraintes de fonctionnement ?


2. Et le service communication ? Vers un dircom 2.0 ? Comment les équipes de communication s'organisent-elles pour être parties prenantes centrales dans l'évolution induite par internet du management des collectivités territoriales ? Commentaires à partir de l'étude Le directeur de communication et internet dans les collectivités territoriales.


3. Tous e-communicants ? Comment les collectivités territoriales font-elles évoluer leur organisation et les métiers grâce aux outils numériques ? Comment la formation des personnels, chacun acteur du système d'information, prend-elle en compte ces évolutions ?
Philippe Deracourt
Quant  au  monde  de  la  com-
munication territoriale, il est décidément tout petit ! En effet, après la présentation de l'étude par
Philippe Deracourt, c'est Gildas Lecoq, directeur de la communication de la ville de Vincennes, qui interviendra.


Gildas Lecoq
Pour consulter le programme dans son intégralité ou vous inscrire à cette rencontre-séminaire, c’est ici qu’il faut cliquer.  

NB : comme prévu, blog-territorial reviendra aussi sur cette étude sous plusieurs angles, à commencer par le "kifékoi" des services...

 

  Philippe Deracourt : territoires de médiation

  Le dircom et internet : une étude en libre accès

Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Actualités
commenter cet article
24 octobre 2006 2 24 /10 /octobre /2006 00:13

 

Aujourd'hui, blog-territorial fête ses six premiers mois d'existence. Le bébé se porte bien, commence à faire ses dents, essaie de se tenir bien droit sur ses petits bras... Même si son équilibre reste encore précaire, il gazouille joyeusement et, surtout, ne cesse de pousser ! Du haut de ses quelques 200.000 pages vues et 30.000 visiteurs uniques, il faut bien avouer qu'il comble ses "concepteurs" de bonheur. Merci à tous ceux qui de près ou de loin, au quotidien ou ponctuellement, aident blog-territorial à grandir.

Une deuxième fois n'est pas coutume... parlons peu, parlons chiffres*. Blog-territorial, c'est :


6 mois d'existence (pile poil) 


172 abonnés à la newsletter
dont 63 collectivités inscrites à nos services gratuits

78 personnes inscrites sur le forum
y ont posté 754 messages


130 articles publiés
383 commentaires postés 



199 479 pages vues au total 
29 909 visiteurs uniques


Rythme de croisière : plus de 350 visiteurs uniques / jour
     Mois record : août 2006 (43 416 pages vues)
  Journée record : 16/10/2006 (2 692 pages vues)  

    

(*) chiffres de fréquentation fournis par notre plateforme Over-Blog


Merci d'abord à celles et ceux qui, par leurs contributions et témoignages, ont posé les premières pierres de ce blog collaboratif : Patrick Lamarque, Alexandra Castagnetti, Geneviève Truffy, Emilie Vignon, Gildas Lecoq, Fabrice Jobard, Bernard Béguin, Thierry Teulé, Stéphane Favereaux, Pierre Guillou, Dominique Goubelle, Patricia Volo, Jean-François Legat, Dominique Paulin, Bruno Cohen-Bacrie, Jean-François d'Argent, Philippe Deracourt, Philippe Duret, Chrystophe Oleon, Georges Blaszczyk, Marc Thébault, Benjamin Merabti, Didier Jacquot, Sébastien Bailly... et bienvenue aux prochains !


Merci encore aux médias et partenaires qui nous ont fait confiance et offert une première visibilité :

     

       


Merci enfin aux blogueurs qui nous "blogrollent" et aux visiteurs, de plus en plus nombreux et de moins en moins timides, qui font avancer le débat comme le Schmilblick en nous gratifiant de leurs commentaires. 


Pour finir, un petit scoop : restez connectés pour découvrir prochainement une évolution du socle technique de blog-territorial en général, et quelques nouveautés bien sympathiques en particulier... comme notre premier podcast vidéo, dont l'invitée d'honneur sera Dominique Mégard, déléguée générale du .

 

PS : et merci à Fabrice Jobard qui affiche notre flux RSS sur

Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Repost 0
Published by blog-territorial - dans Vie du blog
commenter cet article

Attention, le blog a déménagé!

ATTENTION : vous êtes égarés sur les archives de blog-territorial...
Depuis 2011, le blog a déménagé et a continué sa vie ici :

BT.jpg

Editeur

Directeur de la publication : 
Franck Confino 

Texte Libre

   Inscrivez-vous à la newsletter   Contactez-nous

 

auwwwergne.com
Recommandé par des Influenceurs

C'est forcément ici !

 

 

 

Et pour finir...

 

internautes sont égarés ici et trouveront leur bonheur par là !
 

Avril 2006 - Novembre 2010

 

Contrat Creative Commons

Blog-territorial
by Adverbia est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.
Basé(e) sur une oeuvre à www.blog-territorial.fr.